Les sites

Quatre sites sont actuellement explorés : L’île Sainte-Lucie (Port-la-Nouvelle), l’île Saint-Martin (Gruissan), le site de Port-la-Nautique (Narbonne) et le Castélou/Mandirac (Narbonne). Port-la-Nautique a révélé de grands entrepôts pour le stockage du vin mais également l’exploitation des produits de la mer. La présence d’un vivier monumental (lac de Capelles) soulève la question du caractère privé ou public de l’établissement. Lui succède le site proche du Castélou/Mandirac qui a bénéficié de grands travaux pour canaliser l’embouchure du fleuve du IIe au Ve siècle de notre ère.

Ces fouilles livrent également une grande quantité d’objets perdus ou brisés lors de leur transfert témoignant des échanges avec toute la Méditerranée. Ces fouilles s’appuient sur des recherches documentaires et paléoenvironnementales dont l’interaction nécessite une base de consultation commune. Les nombreuses informations issues de ces recherches doivent faire l’objet d’une diffusion rapide afin faire connaître des découvertes récentes qui correspondent également à une attente du public. Ce carnet a donc pour objectif de créer une visibilité du projet entre les différents acteurs et de le faire connaître à tous les publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.